Le schéma narratif

Le schéma narratif
 

 

 

Généralement, un récit ( une histoire) a un début et une fin.

Le schéma narratif est l’évolution d’un récit depuis un début vers une fin, par un ensemble d’actions et d’événements qui s’enchaînent en progressant.

 

La structure du schéma narratif est composée  de Cinq étapes principales :

 

1- La situation initiale ( début, incipit)

2- L’élément perturbateur( déclencheur du  déséquilibre)

3- Les péripéties ( actions, événements)

4- Le dénouement ( solution )

5- La situation finale ( la fin)

 

 

1- La situation initiale :

L’équilibre et le calme règnent dans cette étape. On  présente les personnages, le temps et les lieux.

 

2- l’élément perturbateur:

 

Un événement ou un problème subit vient d’altérer le calme et l’équilibre de la situation initiale.

 

Ce changement est identifié par des indicateurs comme:

Un jour, un matin, soudain, tout à coup….

 

Les temps employés:

Le passé simple, présent de narration, imparfait

3- les péripéties:

 

Les personnages cherchent à résoudre leurs problèmes à travers un ensemble d’aventures

 

Un conflit est déclenché entre adjuvants (personnages qui aident à trouver une solution) et opposants, qui s’y opposent.

4-  Le dénouement:

Les personnages trouvent une solution à leurs problèmes.

C’est presque la fin de leurs  aventures

 

 

5- la situation finale:


Types de Schémas narratifs
:
 

 récit in media res

Certains romans n’ont pas de situation initiale, l’histoire commence directement par le problème vécu( in media res). Pourtant il est facile de comprendre cette situation initiale à travers les flash-back (retour en arrière)

Exemple

Manon Lescaut de l’abbé Prévost

Une fin ouverte:

D’autres romans n’ont pas de fin. La fin est  ouverte, elle crée le suspens et permet au lecteur d’imaginer une fin

 

 

Exemple : Le Dernier Jour d’un Condamné de Victor Hugo