Les figures d’opposition:L’oxymore

Les larmes de la joie
Les larmes de la joie
 L’oxymore est une antithèse rapprochée.
Cette figure réunit deux termes contraires dans le même groupe de mots.
Exemple:
Le bruit silencieux.
(Le bruit # silencieux)
L’oxymore souligne une opposition inattendue qui provoque la surprise.
La guerre pacifique
Les larmes   de     la joie
L'oxymore peut s'effectuer par:
Nom et adjectif:
   •Le sourire triste
Le soleil noir de la mélancolie (Nerval)
Un verbe et un adverbe:
Il court lentement
Un nom et un complément de nom:
Les larmes de la joie
L’élite de la boue (Hugo)
Quelques exemples de l'oxymore:
Sans toi, le soleil deviendra froid
Des nuits blanches qu’elle avait passées à gémir
Cet atroce éloge m’a donné du courage
Ce bruit sourd de cris que j’entends
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
L’air n’avait que des caresses glaciales
C’était une merveilleuse grimace
Mme Verdurin, juchée sur son perchoir… sanglotait  d’amabilité (Proust)