L'antiphrase

 

Les figures d’opposition

L’antithèse

L’oxymore

L’antiphrase

 

 

Quelle générosité!

=     une antiphrase  ( S' il le dit pour un avare)

tu as bien fait !

= antiphrase s'il le dit à quelqu'un qui a cassé une vitre par exemple)

 

L’antiphrase est une figure où l’on exprime le contraire de ce que l’on pense

 

L’antiphrase  souligne une ironie dont le contexte Seul permet de comprendre et d’interpréter :

Exemple:

Elles nous conseillèrent de monter sur la terrasse charmer les oreilles des voisins 

  =en réalité, importuner les voisins et non  pas les charmer)

 

Autres exemples de l’antiphrase:

 

Dom Juan: la belle chose que de vouloir se piquer d’un faux honneur d’être fidèle.  (Molière)

 

Et votre petit chien Brusquet?... Mord-il toujours si bien aux jambes les gens qui vont chez vous

                       

C’est une chose admirable que la diligence avec laquelle ces messieurs déshabitent le monde.

 

Orgon: et je verrais mourir frère, enfants, mère et femme,

 Que je m’en soucierais autant que de cela

Cléante: les sentiments humains, mon frère ,que voilà!

 

Là, des filles, éventrées après avoir assouvi les besoins naturels de quelques héros rendaient les derniers soupirs…(Voltaire)

 

 Les sages du pays n’avaient pas trouvé un moyen plus efficace pour prévenir une ruine total que de donner au peuple un bel auto-da-fé

 

 

c’est donc vous qui avait mis le docteur Pangloss dans le bel état où je l’ai vu