Le texte :

 

   Je m'approchai de mon père. Il se débarrassa des deux poulets. Il les posa à même le sol. Ils avaient les pattes liées par un brin de palmier. Ils se mirent à battre des ailes, à pousser des gloussements de terreur. Mon père m'intimidait. Je le trouvais changé. Son visage avait pris une couleur terre cuite qui me déconcertait. Sa djellaba sentait la terre, la sueur et le crottin. Lorsqu'il passa ses mains sous mes aisselles et me souleva à la hauteur de son turban, je repris entièrement confiance et j'éclatai de rire. Ma mère sortit de sa torpeur. Elle rit comme une petite fille, s'empara des poulets pour les emporter à la cuisine, revint aider mon père à vider son capuchon qui contenait des œufs, sortit d'un sac de doum un pot de beurre, une bouteille d'huile, un paquet d'olives, un morceau de galette paysanne en grosse semoule. Prise d'une fièvre d'activité, elle rangeait nos richesses, soufflait sur le feu, allait, venait d'un pas pressé sans s'arrêter de parler, de poser des questions, de me gourmander gentiment.

   Installé sur les genoux de mon père, je lui racontais les événements qui avaient meublé notre vie pendant son absence. Je les racontais à  ma façon, sans ordre, sans cette obéissance aveugle à la stricte vérité des faits qui rend les récits des grandes personnes dépourvus de saveur et de poésie. Je sautais d'une scène à une autre, je déformais les détails, j'en inventais au besoin. A chaque instant, ma mère essayait de rectifier ce que j'avançais; mon père la priait de nous laisser en paix.

 Les voisines faisaient à haute voix des vœux pour que notre bonheur soit durable et notre santé prospère.

 Des you-you éclatèrent sur la terrasse. Des femmes venues des maisons mitoyennes manifestaient ainsi, bruyamment, la part qu'elles prenaient à notre joie. Ma mère ne cessait de remercier les unes et  les autres.

Driss El Aouad arriva de son atelier. Sa femme le mit  au courant du retour de mon père. Il appela:

- Maâlem Abdeslam ! Nous sommes très heureux de  te voir de retour parmi les tiens.

 

                                    La boîte à merveilles, AHMED Sefrioui. Ch. XII

 

 

        

Compréhension et langue : 10pts

1-    situez le texte dans l’œuvre.             2pt

2-    a-Indiquez le genre du roman.          0.5pt

b-Relevez du texte deux indices qui justifient votre réponse.       05pt

3-    Où était le père du narrateur? 0.5pt. Pourquoi?         0.5pt

4-    Qu’a-t-il apporté avec lui? (quatre objets) 1pt

5-    Quel est le point de vue (focalisation) adopté dans le texte : externe, interne, ou zéro? a- Choisissez la bonne réponse 0.5pt,

                                 b- justifiez la réponse. 0.5pt

6-    Comment l’enfant raconte à son père les événements qui ont marqué sa vie?   1pt

7-    Comment les voisines ont reçu le retour du père ?    1pt

8-    « … elle rangeait nos richesses, soufflait sur le feu, allait, venait d'un pas pressé sans s'arrêter de parler, de poser des questions, de me gourmander gentiment. »

     - La phrase soulignée est une figure de style. Il s’agit de : a-la         métaphore,      b- la métonymie, c- l’oxymore ? Choisissez la bonne  réponse   1pt

9- Quel était le résultat du travail du père sur la famille du narrateur? 1pt

Production écrite : Faites un de ces sujets :   10pts.

Sujet -1- : Autrefois, la relation entre les voisins était fondée sur la solidarité, le respect réciproque et la tolérance.

Parlez de cette relation tout en montrant le rôle important du bon voisinage.

Sujet-2- : Le travail honnête assure la dignité, le respect et l’affirmation de soi, et contribue au développement de la société. Rédigez un texte argumentatif où vous montrez les avantages du travail et son importance pour une vie heureuse

Consignes :     - Écrire au moins quinze lignes(15)

-         Respecter l’orthographe la grammaire, et la conjugaison.

-         Assurer la cohérence du texte et la richesse du vocabulaire.

-         Développer des idées argumentatives en vue de convaincre.

-         Respect du sujet.

                                                                                     Bonne chance

 

 

 

 

 

 

Réponses attendues :

 

1-    Le texte est extrait de « la boîte à merveilles «  publiée en 1954 de Ahmed Sefrioui, l’un des premiers fondateurs de la littérature maghrébine d’expression française. Le texte se situe au dernier chapitre(12). Il raconte le retour du père du narrateur qui était en voyage aux environs de Fès après avoir perdu tout son capital, et son accueil joyeux par les la famille et les voisins, 2pts

 

2-    a-« La boîte à merveilles »d’Ahmed Sefrioui est un roman autobiographique.0.5pt

b-   Indices qui le montrent : les pronoms personnels  « je » « me »  » : « je m’approchai de mon père », « me gourmander » les adjectifs possessif : «  mon père », « ma mère » 0.5pt

 

3-    Le père du narrateur était aux environs de Fès.0.5pt. Il était obligé d’y voyager pour travailler et dépasser sa crise financière après avoir perdu son argent. 0.5pt

 

4-    Il a apporté avec lui des poulets, des œufs, un pot de beurre, une bouteille d'huile, un paquet d'olives, un morceau de galette paysanne en grosse semoule. 1pt

 

 

5-    La focalisation adoptée est : interne, 0.5pt parce que le narrateur- personnage principal.0.5pt

 

6-    Le narrateur raconte à son père des événements sans ordre, à sa façon, il déforme les détails, il invente d’autres…1pt

 

 

 

7-    Les voisines ont reçu le retour du père joyeusement, avec des you-you et des vœux de prospérité et de bonheur. 1pt

 

8-    « … elle rangeait nos richesses, soufflait sur le feu, allait, venait d'un pas pressé sans s'arrêter de parler, de poser des questions, de me gourmander gentiment. »

-la figure de style contenue dans la phrase soulignée est : un oxymore.1pt

   9-le père a pu par, le travail,  rétablir sa situation financière et rendre la joie et le bonheur à sa petite famille.1pt

Production écrite : 10pts

Le professeur doit tenir compte de l’orthographe, de la grammaire, de la conjugaison et de la cohérence des phrases et des idées et aussi de la richesse du vocabulaire et le respect du sujet et des lignes demandées.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.